Vous êtes ici

Liposuccion

Cette technique française inventée en 1982 par Yves-Gérard Illouz, a révolutionné la chirurgie plastique. Aujourd’hui il s’agit de l’intervention la plus pratiquée en chirurgie esthétique à travers le monde.

Indications

La liposuccion permet de supprimer un surplus de graisse et de redéfinir la silhouette du corps. Elle est indiquée pour traiter des dépôts de graisse localisée qui ne partent pas malgré un régime.

Gestes opératoires

Par plusieurs petites incisions une canule fine est introduite près de la zone concernée pour aspirer la graisse. Après l’intervention les incisions sont fermées par un point résorbable. Les cicatrices sont quasiment invisibles. Selon le nombre de zones à traiter et de la quantité de graisse à retirer, l’opération va se dérouler sous anesthésie générale ou locale.
Elle dure globalement entre une et deux heures. A la fin de l’intervention un vêtement compressif est mis en place.

Suites opératoires

Les fils utilisés sont résorbables. Le temps de récupération est variable d’une personne à l’autre mais la reprise des activités peut être envisagée après environ trois semaines (Dix jours pour conduire).

Grâce au pansement imperméable le patient peut prendre une douche le lendemain de l’opération. Une gaine post chirurgicale prise sur mesure avant l’intervention, doit être portée pendant un mois jour et nuit et puis pendant encore un mois juste en journée. Elle diminue la douleur et elle aide à résorber l’œdème plus rapidement.
La plupart des patients peuvent reprendre une activité normale après sept à dix jours. Au début, les zones traitées sont œdématiées.
Il faut environ deux semaines jusqu’à ce que les hématomes soient résorbés et trois mois pour avoir un aperçu du résultat final.

Contre-indications

La liposuccion n’est pas un traitement d’amaigrissement.

Elle ne peut pas non plus améliorer ou diminuer la cellulite. Au contraire elle risque plutôt d’aggraver ce phénomène.

Des risques opératoire sont très rares mais existent comme pour n’importe quelle autre intervention. (insensibilité de la peau, infections, thrombose, embolie etc.)

Pour plus d’informations téléchargé les documents officiels de la SOFCPRE

Contenu modifié le 01/06/15