Vous êtes ici

Prothèse mammaire

Indications

Depuis toujours le sein joue un rôle important dans la représentation de la féminité. Pour beaucoup de femmes il représente également une valeur symbolique et affective. Une petite poitrine est souvent perçue comme une imperfection du schéma corporel et peut causer un problème psychologique. Certaines femmes choisissent une augmentation mammaire pour des raisons très personnelles. La raison peut être liée à un accouchement, à l’amaigrissement, au vieillissement ou simplement pour des raisons esthétiques.

Geste chirurgical et voie d’abord

L’hospitalisation est de deux nuits. La veille de l’opération le chirurgien marque au stylo dermographique des repères sur le thorax de la patiente.

L’intervention est toujours programmée en première position (sauf exception). Cela évite au maximum une contamination de la salle opératoire. La durée opératoire est variable mais ne dépasse globalement pas les 90 minutes.

Il existe plusieurs voies d’abord qui présentent chacune des avantages et des inconvénients. Aujourd’hui « Le golden standard » est la voie d’abord au niveau sillon sous mammaire. L’incision mesure d’environ 4 cm de longueur. La plupart des prothèses mammaires se posent derrière le muscle grand pectoral pour donner un aspect plus naturel et cacher la prothèse. Surtout chez les femmes minces cet emplacement de la prothèse est indiqué.

Dans des cas particuliers, les prothèses peuvent être aussi placées devant le muscle pectoral (sportive de haut niveau, glande mammaire suffisante pour cacher la prothèse, dans certain type de malformation, etc.).

L’emplacement rétro pectoral est normalement plus douloureux, mais grâce à l’infiltration du muscle avec une anesthésique locale de longue durée les douleurs post opératoires sont aujourd’hui nettement moins importantes.

Suites opératoires

Le lendemain de l’opération le chirurgien enlève le pansement qui sert en tant que soutient gorge temporaire. L’ablation des drains de Blake (en silicone souple) est quasiment indolore et se pratique au même moment. La voie d’abord est couverte par des petits pansements imperméables qui vont permettre à la patiente de prendre une douche et admirer le résultat avant sa sortie.

Un soutient gorge post chirurgical pris sur mesure avant l’opération, doit être porté pendant un mois jour et nuit et après encore un mois juste pendant la journée. Il diminue la douleur et évite un déplacement des prothèses. Les fils utilisés sont résorbables.

Le temps de récupération est variable d’une personne à l’autre mais la reprise des activités peut se faire après environ deux semaines (Dix jours pour conduire).

Risques opératoires

Les risques opératoires sont faibles mais existants (hématome, infection, etc.).

Pour plus d’informations téléchargé les documents officiels de la SOFCPRE

Contenu modifié le 01/09/15