Vous êtes ici

Lifting cervico-facial

Le lifting cervico-jugal est l’intervention royale au point de vu geste esthétique. Il permet un rajeunissement significatif mais n’arrête pas le processus du vieillissement. Souvent d’autres gestes comme un lifting de queue de sourcil, une blépharoplastie ou une lipostructure y sont associés.

Indication

L’intervention a pour but de corriger surtout les effets du vieillissement du tiers inférieur du visage (comme les bajoues, le cou et les sillons nasogéniens). Il est globalement indiqué  à partir de 50 ans lorsque le relâchement cutané au niveau de l’ovale du visage est suffisamment important et trop important pour réaliser une amélioration par injection à l’acide hyaluronique.
Avant l’intervention, le chirurgien et le patient définisse exactement les zones à traiter. Le dossier photographique pris lors des différentes consultations permet à affiner les indications et les zones à traiter.

Geste opératoire

Le lifting cervico-jugal se pratique la plupart du temps sous anesthésie générale avec une hospitalisation de 2 nuits.
L’intervention commence d’abord par un décollement de la peau. A la suite duquel le muscle rudimentaire (SMAS) doit être mis en tension de façon précise pour regalber l’ovale du visage. Toute expression et mobilité faciale est conservée. 
Si nécessaire, une liposuccion ou une lipostructure  peuvent être effectuées dans le même temps opératoire pour optimiser le résultat.
A la suite de la résection cutanée un drain va être mis en place pendant 24 heures pour éviter un hématome.
Les sutures sont faites grâce à un fil résorbable sous forme d’un surjet intradermique et au niveau des cheveux avec des agrafes.
Pour la première nuit, un pansement par bandage en forme de casque est effectué. 
La durée opératoire est d’environ 4 heures.

Suites opératoires

Le lendemain de l’opération le pansement est enlevé, le drain retiré et la patiente peut prendre une douche intégrale pour se laver avant la sortie.
Les douleurs sont globalement très bien supportées et disparaissent dans les prochains jours. 
Il faut compter environ 2 semaines avant que les ecchymoses et la plupart des enflures aient disparu. 
D’une manière générale le vrai résultat est visible après 3 mois car la peau va encore se rétracter pendant ce temps.
Le maquillage est donc autorisé après 2 semaines.

Complications

Les complications (les infections, les hématomes) sont très rares et se récupèrent le plus souvent (hématomes, diminution de la sensibilité, paralysie faciale localisée).

Contenu modifié le 20/08/19